Culture

Givors musicale

Partager la page :
Imprimer la page :

Givors est aussi une ville de Musiques. Classique, folklorique, jazzie ou rock’n’roll, la musique est présente tant dans les rues de la ville lors des cavalcades et vogues d’antan qu’au sein de sociétés musicales et ateliers d’apprentissage. Que sa pratique soit encouragée par la municipalité (Conservatoire municipal depuis 1979), ou au sein d’associations musicales locales, la musique tient au coeur des givordins, durablement.

Quelques repères :

Dès 1861, Jean-Marie Imbert crée la Société philharmonique de Givors : la « Philhar »

Le Maire de Givors, Monsieur Glas, en réponse à la demande de la Société philharmonique de pouvoir bénéficier d’une subvention annuelle,

« expose que cette société pourrait avoir son côté utile en même temps qu’agréable, notamment en prêtant son concours, dans la solennité religieuse et la Fête nationale, et qu’il y aurait lieu de l’encourager en prenant sa supplique en considération ». (in Délibération du Conseil municipal, 18 septembre 1861)

Le Kiosque à musique de Givors, aujourd’hui situé dans le centre-ville, Place Jean Jaurès, est inauguré en musique, en 1911.

La pratique musicale s’implante durablement dans le quotidien des givordins et de leurs voisins avec l’ouverture en 1970 d’une école de Musique. Givors continue à favoriser la pratique artistique amateur avec, en 1979, l’ouverture officielle du Conservatoire municipal de musique et de danse de Givors, permettant à ceux qui le souhaitent d’apprendre collectivement ou en solo, la musique, le chant et la danse.

Ces Givordins, seuls ou à plusieurs, qui ont marqué l’Histoire musicale de Givors…

Jean-Marie Imbert (1821-1900). Né à Givors, dans la rue portant aujourd’hui son nom, il apparaît aujourd’hui comme ayant eu une très grande importance dans la diffusion de la musique à Givors et dans la région. Soliste pratiquant le cornet à piston, il est rapidement reconnu pour son très grand talent. Il dirigera la Société Philharmonique pendant vingt-cinq ans.

3Ph_1617LaBarquetteLa Barquette de Givors est de toutes les fêtes…et tout le monde la connaît. Fanfare accompagnant les festivités locales, la Barquette tient son nom des « barquettes », petites barques qui accueillaient de petits groupes de musiciens accompagnant les joutes nautiques.

Jules Mouton. (fin XIXème siècle – début XXè siècle) Jules est givordin et est connu à Givors pour avoir enchanté les vogues, joutes et bals populaires. Le « Grand vogueur » joue d’un instrument appelé l’ophicléide.

Et le Jazz ?

JMDMusique_LeHotClub_1969Givors aime le jazz…et depuis quelques décennies, cela s’entend…En 1938 déjà, si vous tendiez l’oreille, vous pouviez entendre jouer le Riri Jazz ; puis rapidement, c’est le Sporting Jazz qui se forme. Ces groupes, formés entre les deux guerres donnent le plus souvent des concerts dans les cinémas de Givors mais également à la Protectora, salle municipale située rue JM Imbert.

Puis c’est le tour du Hot Club de faire danser Givors. Né en 1969, le Hot Club connaîtra plusieurs lieux de répétions, dont la cave de l’ancienne MJC, rue des Tuileries.

 

Givors- Rock’n’rollJMDMusique-Factory-env.1975

Au début des années 1970, de jeunes givordins font du rock. Pensant que tout est possible, pour beaucoup ils veulent un autre avenir que celui de l’usine. Factory, groupe givordin, donnera son premier concert rock et folk en 1975, au Palais des sports. D’autres groupes se retrouvent pour des boeufs et des répét’ le plus souvent entourés d’un public  de fans, encore nombreux aujourd’hui à témoigner de cette folle époque rock.

Givors en chansons….

Givors chante, et depuis très longtemps…

5Fi_471_Cavalcade1907_pontdesFainéants5Fi_536_vogue de Givors_1915Que ce soit à l’occasion des fêtes des conscrits dès le début du XXème siècle, ou chaque année lors des Vogues des quartiers de Givors (depuis le début du XIXè siècle) ou des fameuses cavalcades, de nombreux textes sont écrits à l’occasion de ces festivités. Ils sont chantés ensuite dans les rues, accompagnés selon les époques, des musiciens givordins tels Jules Mouton, ou plus tard, de la Barquette.

 

Si chanter est associé, lors de ces fêtes de rues, au son de la fanfare, Givors sait également faire entendre sa voix, et seulement sa voix. En 1978, est créée La Chorale de Givors, devenue en 1993 Les Choeurs de Givors. Partenaires du Conservatoire municipal, les Chœurs d’adultes sont ouverts aux élèves du Conservatoire, ainsi qu’aux amateurs. Nombreux sont, depuis 1978, les concerts donnés, entre autres lieux, au sein des églises de Givors, et au théâtre de Givors.

                                                                            9Fi_1821_ConcertChoeursGivors_StNicolas

Carte interactive Givors

Annuaire et carte interactive

Voir les publications de la ville

Services en ligne

Demande d’acte d’état civil Payer en ligne Prendre rendez-vous CNI ou passeport Contacter un service Signaler un problème Location de salle disponible prochainement
Tous droits réservés : Givors 2019 | Mentions légales | Plan du site | Protection des données personnelles | Réalisation : Agence E-Denzo